Alpha Clone

Publié le par La Juvéniste

 Terminé hier soir la lecture du premier roman de ma liste "franco-clones". (N.B. Si vous connaissez d'autres oeuvres de fiction pour la jeunesse évoquant la question du clonage, n'hésitez pas à m'en laisser la référence.)

Séduite par la page couverture et par la quatrième de couverture (ce qui ne fait pas totalement sérieux, mais la chercheure que je suis a aussi ses intuitions et ses passions graphiques!), j'avouerai cependant que le roman Alpha Clone (Paul Thiès, Rageot-Éditeur, 2004) ne m'a pas totalement conquise. Bien que l'auteur ait plusieurs titres à son actif, ce roman laisse à désirer sur le plan de l'écriture. Beaucoup de lourdeurs qu'une lecture éditoriale plus minutieuse aurait suffi à éliminer.

 
Quelques confusions aussi qui nous font confondre les personnages: le clone David et sa "source", l'adolescent David Lagardie. Dans une histoire de clonage, me direz-vous, pas étonnant. Certes, mais pour que cette confusion soit efficace - si elle est délibérée et devient le centre du propos - elle doit susciter le mystère, être mieux étayée. Or, ici, ce n'est pas la narration qui déplie tranquillement le secret, plutôt de fréquents retours en arrière du lecteur. Pourquoi? La confusion qui règne dans la tête du personnage principal quant à savoir qui il est réellement - clone ou humain? (si tant est qu'il y a une différence, ce que le roman met bien en lumière) -, phagocyte la narration. C'est là où le bât blesse. Ce qui demeure obscur pour le personnage principal, devrait ne pas l'être tout à fait pour le lecteur et le dosage des indices semés ça et là pour alimenter le questionnement, plus précis.

Si je le compare aux romans que j'ai eu l'occasion de lire jusqu'à présent, celui de Thiès a ceci d'intéressant qu'il accorde une importance particulière aux répercussions sociales du corporatisme et du clonage. La "possession" d'un double est, dans l'univers d'Alpha Clone, l'apanage des riches - les "Alpha" -, ces grandes familles qui contrôlent les derniers espaces vivants de la planète. La perspective relève de la dystopie (un terme employé pour désigner, en science-fiction, le contraire de l'utopie), une vision d'horreur sur fond d'hégémonie corporative qui renvoie à notre propre réalité et qu'a bien mis en valeur, par exemple, le brillant documentaire The Corporation (avec Noam Chomsky, Naomi Klein et Michael Moore). Alpha Clone nous projette dans un futur probable où la caste supérieure du moment s'arroge le génome humain pour assurer sa propre survie, n'ayant que faire de celle de la planète et des êtres de basse extraction qui croupissent dans les marges des espaces habités par les riches. Mentalité de "psychopate" diraient les réalisateurs de The Corporation.

Altermondialement vôtre,

La Juvéniste

Publié dans Pour les ados

Commenter cet article

Jean-Louis Trudel 12/02/2006 19:17

Des livres francophones pour les jeunes où il est question de clones ou de clonage?  Ma foi, quand je cherche dans mes archives avec ces mots-clés, je trouve une bonne dizaine de titres où le clonage existe et des clones sont parfois des personnages secondaires.  Des éditions Médiaspaul à Montréal : Les voleurs de mémoire, Les bannis de Bételgeuse,  Les contrebandiers de Cañaveral, Le revenant de Fomalhaut, Guerre pour un harmonica, Les transfigurés du Centaure, La princesse de Tianjin et Les insurgés de Tianjin, mais je recommanderais plus particulièrement La lune des jardins sans soleil.  Il y a aussi ma nouvelle «Lukas 19» dans mon recueil Demain, les étoiles (Pierre Tisseyre), où le personnage principal est le 19e clone d'un musicien célèbre.  (Nouvelle publiée pour la première fois en 1987...)  Bonne lecture!

La Juvéniste 20/04/2005 00:01

Salut c.ta.c! Merci pour tes suggestions. J'ai déjà lu pas mal de SF et, comme toi, je crois que ce ne sont pas tous les auteurs qui sont "fantastiques"! Je prendrais bien quelques titres de tes trucs "drôle et hyp", pour mes lectures de chevet. Pour le reste, je travaille seulement sur les titres qui ont été publiés pour la jeunesse (intentionnellement, dans les collections pour les jeunes). Pour le boulot, c'est mon métier qui veut ça. Ce qui ne m'empêche pas de lire le reste, par contre. C'est d'autant plus important que ces lectures me permettent d'observer quels motifs des oeuvres pour adultes migrent dans celles pour enfants. Pour ce qui des "nègres" (j'aime pas tellement l'expression, mais l'autre terme m'échappe), il y a, c'est vrai, certaines collections pour adultes qui ont des prête-noms dont les livres sont, en fait, écrit par d'autres. En littérature jeunesse, on peut penser que les livres de Stine (c'est du fantastique, pas de la SF, mais bon...) ne sont pas tous écrits par l'auteur. Dans les bonnes collections, ce sont des écrivains "complets" qui publient.
Pour ton info, l'illustrateur original de Alice de L.C. est John Tenniel. Je ne sais pas si c'est de celui-là dont tu parles. L'histoire d'Alice a été illustrée par tellement d'artistes.
Merci pour ta visite! À la prochaine! P.S. Pour les "silences", pas de problème, tu peux reprendre mon avatar et ma phrase.

c.ta.c 19/04/2005 23:34

Bon jour la Juveniste ! tu as mal choisis tes auteurs pas un seul français ou presque de SF n'ecrit ses bouquins(ils on presque tous des nègres) en plus il sont nul et pour ados moi je conseille les nouvelles d'(asimovs , les Chronos mimets a si un français sort du lot Pelot (celuui qui a ecrit la soupe aux choux dont le lvre est sublime de rires et le fim une c.nnerie monumentale ! Je lis beaucoup de SF mais drôle et Hypperlogique donc si tu veux des titres pas de problèmes les ados adorent les truc delires moi aussi je connais que ça et en toutes litterature sinon pour les illustrateus j'aime bien celui de ton avatar que je ne connaissais pas du tout j'aime Steinlen , benjamin -rabier Poulbot maître de Steinlen et Caran d'arche et puis celui qui a illustré Lewis Carrol Tout Alice je me rappelle plus son nom .....
Ps pour le québec c'est toujours galère l'(arrivée des colis ou des lettres c'est tres français ça sont pas tres consciencieux c'est des fonctionnaires quoi !
MDRrrrrrrrrrrrrr!
A + si tu veux d'autres titres j'irai voir un peu a la FNAC si tu te sers pas là !