Writer's block- Panne d'écriture

Publié le par La Juvéniste

"Writer's block"... L'expression anglaise pour désigner le frein, le blocage, l'arrêt sur image du processus d'écriture.

Je souffre, en ce moment, d'un "writer's block". Mon roman stagne. La panne sèche. Vite, mon dico! Alain Rey, venez à mon aide, s.v.p.! Fouiller l'origine de la "panne" pour retrouver mes envolées. Tout le monde a ses manies et méthodes pour contrer la mise en rade sournoise de la pensée "écrivante". J'aime bien errer dans le dico, jouer au jeu des étymons, creuser sous les mots, leur tirer les racines.

PANNE: nom d'étoffe; est issu, sous la forme archaïque penne (1080) puis pane (1165) et enfin panne (1200), du latin pinna (plume, aile)

Pour s'envoler à nouveau, reprendre la plume...

La Juvéniste

Publié dans Atelier d'écriture

Commenter cet article

walsong 09/06/2005 08:39

"Comme la plume au vent, souvent femme varie."
Petit retour de politesse pour un commentaire très référencé!

B de K à J et L

La Juvéniste 28/04/2005 21:07

Bien vu pour le "tissu"! J'avais remarqué le jeu phonétique, mais il n'est pas de moi... Il s'agit, bel et bien, de la définition de Rey! Quant à savoir s'il y a ici volonté délibérée... on peut "surfer" sur les hypothèses. ;-)
J'aime bien aussi voyager dans les textes des autres quand je suis en panne. Surtout dans les "méta-livres" des auteurs, ceux où ils racontent leur travail d'écriture. La campagne est aussi très bien. C'est dans une petite maison sur le bord d'un lac que, cet été, j'ai écrit le premier jet d'un essai qui devrait paraître en fin d'année. J'ai trouvé l'expérience rafraîchissante. Une heure d'écriture, deux heures de jardinage, une heure d'écriture, ....

Martine, la pÚlerine 28/04/2005 10:20

panne : nom d'étoffe ; est issu... est tissu...
le jeu de mot est-il voulu ?

quand je suis en panne d'écriture, je lis les autres... ou bien je me relis, textes anciens jamais terminés, feuillets pliés oubliés dans des cahiers rarement ouverts mais qui me suivent partout... ou bien encore je vais marcher dans la campagne, en forêt ou en bord de mer... là l'esprit, moins étriqué, s'envole et peut exploiter l'espace...