Le questionnaire des livres - Au suivant...

Publié le par La Juvéniste

 

J'ai reçu de Jean-Christophe de Shadowline, qui lui même l'avait reçu de la Grande Zaza, le Questionnaire des livres. Les blogs se prêtent bien à ce genre d'échanges en chaîne et il me fait plaisir d'y répondre, avant de passer

au suivant... 

 

Combien de livres lisez-vous par an?

Voilà une question difficile. Au moins quatre livres de fiction par semaine, mais souvent plus, auxquels s'ajoutent en tout ou en partie de nombreux essais et ouvrages critiques ou théoriques sur la littérature. Disons, grosso modo, deux à trois cents livres par année. Il faut dire que c'est mon travail qui veut cela.

Quels est le dernier livre que vous ayez acheté?

La mystérieuse flamme de la reine Loana, acheté avant-hier, que je lirai un peu plus tard cet été (j'aime bien, d'une part, programmer mes lectures à l'avance, comme j'adore succomber devant tout livre rencontré par hasard au fil de mes pérégrinations fréquentes à la librairie.). En plus de celui-là, je suis revenue de chez Chapters-Indigo avec Keeping You a Secret, de Julia Anne Peters dont j'ai déjà lu Luna, l'histoire d'un jeune garçon né dans le "mauvais corps", un roman sur la transexualité, sujet rarement abordé en littérature pour la jeunesse.

Quel est le dernier livre que vous ayez lu?

Keeping You a Secret : sur une jeune fille découvrant son homosexualité. La lecture des romans de Peters est préparatoire à un cours que je donnerai sur la littérature pour la jeunesse, l'automne prochain. J'aimerais consacrer l'une des séances à la représentation de la sexualité dans les oeuvres destinées aux adolescents.

J'ai commencé, hier, The Ear, the Eye and the Arm de Nancy Farmer dont j'ai adoré le roman The House of the Scorpion. Quand j'aime un auteur, je le lis en entier! L'histoire de The Ear... se situe au Zimbabwe, en 2194. Un ouvrage classé "science-fiction", donc, mais qui a la particularité, comme toutes les oeuvres de Farmer, d'aborder des sujets d'intérêt pour les adolescents d'aujourd'hui.

Citez cinq livres qui ont beaucoup compté pour vous ou que vous appréciez.

Il y en a tellement que j'éprouve toujours un malaise lorsqu'il s'agit de faire un choix. Je reprendrai la liste composée à l'occasion de l'enquête intitulée "Petite sociologie culturelle" réalisée par le Lapin gris sur Klimperei Whole World:

1. Tout Charlotte Brontë (romans, lettres, juvenilia, etc.), mais surtout « Jane Eyre »: le livre de ma jeunesse, celui qui, bien après Mon livre d'animaux m'a "poussée" en littérature;


2. Tout Virginia Woolf (romans, nouvelles, lettres, articles, etc.), mais surtout « La traversée des apparences » : pour la beauté de l'écriture, la fragilité des personnages, le rapport particulier au temps et à l'espace;


3. The Mayor of Casterbridge (Thomas Hardy) : pour la force des descriptions, l'originalité des métaphores, les liens très forts entre la configuration spatiale de l'univers romanesque et la construction des personnages;


4. À la recherche du temps perdu (Marcel Proust) : pour son "immensité", à tous égards;


5. Tout Prévert, mais surtout Paroles : pour la finesse verbale, la critique sociale.

À qui vais-je passer le relais?

À Walsong - si le promeneur le veut bien -  d'Opéra farfelu parce que voilà un blog récent  qui  mérite qu'on s'y arrête.

La Juvélectrice

 

Commenter cet article

lulu 22/05/2005 17:34

Salut mom! Ça va? j'ai vu ton questionnaire.

Walsong 21/05/2005 23:59

Oui, ne t'affole point, c'est ce cher net qui a eu des problèmes toute la journée (je viens de recevoir des fichiers de Zoélie, tronqués - j'ai l'impression de lire un feuilleton page par page .
Je tiens à t'informer que ta recherche sur "cas de conscience" risque de tenir du miracle ou d'une coïncidence extraordinaire (j'ai la salle habitude, au lieu de souligner ou de mettre en gras le titre d'une oeuvre quelconque de le mettre entre guillemets, ce que j'effectue également pour remplacer parfois les tirets de "digression" (tu vois!) dans un texte . Il faut lire que la "controverse de Balladolid" pose un peu la question du cas de conscience de l'humanité face à ce qu'elle considère comme inférieur mais j'ai une autre idée là-dessus.... et là, tiens-toi bien!...
...qu'on pourra aborder, comme bien d'autres sujets, sans tenir compte du sujet de l'article du jour dans une nouvelle catégorie que j'ai réussi à mettre sur mon blog. Il s'intitule "A bâtons rompus" et on pourra y inviter et discuter de tout et approfondir des questions que j'ai un peu peur d'aborder sur le blog, de crainte de barber les gens (l'opéra-farfelu, c'est le côté clown qui me plaît, le côté docte et réfléchi doit se traiter ailleurs.
A te lire

Katy

La Juvéniste 21/05/2005 19:56

Qu'est-ce que c'est que ce gris?!!
Petits problèmes aujourd'hui sur OB, je crois...

La Juvéniste 21/05/2005 19:41

Oh... viens de te répondre, Katy-Walsong, par un long commentaire que j"ai perdu dans les limbes de la "bande passante"! Pas le courage de tout réécrire.Je te disais combien Jane Eyre avait également accompagné toute mon enfance (en adaptation) et mon adolescence (en version originale). Plus tard, j'ai décidé de faire de l'oeuvre romanesque complète de Brontë le sujet de ma thèse et j'ai donc eu le plaisir de travailler en long en large, mot à mot, phrase à phrase, mon livre fétiche. C'est le seul livre, d'ailleurs, dont je fais collection (80 éditions différentes à ce jour).
Pour faire un lien (un peu forcé, j'avoue!) entre le Japon que tu évoques et Brontë, je te dirai que sur les  pages couvertures des deux tomes de l'édition japonaise (impossible à déchiffrer pour moi!) apparaîssent des photos tirées du film avec Orson Wells. Je suis d'accord avec toi pour dire qu'il s'agit-là de la meilleure adaptation cinématographique (tous ces contrastes en noir et blanc, magnifiques!), nettement supérieure à la version télésérie de la BBC!
Merci d'avoir accepté de te prêter au jeu du questionnaire. (J'hésitais à te l'envoyer. Mais, comme il s'agit d'un exercice qui est dans l'esprit des blogs et pas très compromettant, j'ai osé!) Pour moi aussi, Joker sur plusieurs titres dont je  me promets de lire certains cet été(le Truong a vraiment piqué ma curiosité et cet autre, le "cas de conscience", dont j'irai revérifier le titre sur ton blog).
À bientôt, sur ton blog ou sur le mien!

Walsong 21/05/2005 12:02

Bonjour Juveniste!
Walsong te salue et approuve ton choix (pour certains, pour d'autres, Joker! car il ne les connaît point)
Sais-tu pour Jane Eyre que j'ai dévoré le livre en pleine adolescence fièvreuse et révoltée, puis marqué d'un code secret (sur la tranche) les passages à relire quand ça ne va pas et que le romantisme semble fiche le camp vers des cieux plus sereins. L'exemplaire en a d'ailleurs un peu souffert (mais c'est pour la bonne cause!)
J'aimerai trouver (ça existe, je sais,mais avec tous le films à acheter pour ma médiathèque personnelle, les priorités vont pour l'instant aux dessins d'animation japonais et coréens) - pardon pour l'interruption. - Je disais donc, j'aimerai posséder toutes les versions de cette oeuvre portées à l'écran (ma préférée est celle avec Orson Wells, qui dégage une ambiance fantastique incroyable!)
Connaissant mes goûts tu ne seras pas étonnée du choix de réponses de mon questionnaire (ça coule de Rhin, pardon de source!)
Le questionnaire a été transmis à Zoélie pour perdurer la chaîne

A bientôt

Katy