Festival des Brèves 2 - Enchaînement

Publié le par La Juvéniste

Le travail du maillage ou la lente avancée de la chercheure

 

Un samedi après-midi du mois de mai (Photo Lulu)

 

Liaison des maillons. La chaîne se constitue. Le mot est un petit cercle fermé qui tente d'aller à la rencontre de ses semblables. Cadenassé, il rechigne. Il attend la clef. La geôlière en a plusieurs à son trousseau. Elle les sort une à une. Certaines, rouillées, grincent dans la serrure, d'autres inopérantes retombent en cliquetant sur les suivantes. Mailler, libérer les mots. Résister au tic-tac de l'horloge qui se fait pressant, à la semaine que grignotent les aiguilles. Tricoter un rang, puis un autre, pour voir le textus (tissu/texte) prendre forme. Ne pas lâcher le fil. La clef y est nouée.

 

La Juvenaction

Publié dans Climats

Commenter cet article

La Juvéniste 16/06/2005 00:44

Retour de la LU! Vrai qu'elle est jolie cette photo de mon Lulu. Treize ans et déjà un oeil de lynx, un sens de la composition exceptionnel (et ce n'est pas de l'aveuglement maternel!). Je lui dirai que tu as apprécié. Vrai aussi que la rouille inscrit les objets dans l'histoire, qu'elle marque le passage du temps sur ceux-là qui semblent le défier. Et puis le Maroc, et puis la terre rouge de Prince Edward Island en août...
En boire, façon curcuma, je ne connaissais pas!
Réveil de la Lu bouddhiste tout en poésie à ce que je vois.
Contente de te savoir de retour!
B de la Ju.

La Lu 15/06/2005 15:39

Sublime photo LuLu!
La rouille c'est aussi le lent travail du temps.
La rouille c'est la couleur de ce magnifique curcuma.
Le matin, je débute un nouveau jour avec eau et curcuma.
Le réveil de la vie.
La rouille, couleur des mots que tu tisses.
La rouille, couleur Marocaine.
La Lu... à tendance bouddhiste.

La Juvéniste 15/06/2005 10:46

Merci pour tes encouragements la dragonne! J'en ai bien besoin. Je viens de faire un petit saut chez toi et me suis bien bidonnée. Bon pour la digestion et pour bien dormir avant de me lancer dans la désoxydation du maillon! B de JetL à K

P.S. Pas à dire, il a de l'imagination le Lulu et de la justesse dans le propos. Ce qui n'existe pas, il faut l'inventer. Je reconnais bien là mon petit chou. Il me pressent "TaraWill", un mélange de timidité (vive le blog pour la désamorcer), d'amour des livres et... de l'école (je n'y peux rien; encore là, on ne me refait pas...)

walsong 15/06/2005 07:42

A ce moment dans les films d'angoisse, le héros panique et laisse tomber les clés au moment ou le danger fond sur lui.
Les perds pas surtout (mais non, je suis bête, le héros retrouve toujours les clés au bon moment!)
Pour les maillons de la photo, un peu de peinture eu minium s'impose contre l'oxydation

Bonne continuation
B de K à J et L

PS: cela va être quelque chose l'album de famille version Buffy!