Climats 8

Publié le par La Juvéniste

Feux

 

De la terrasse, Meknès, juillet 2005

Meknès était le feu. Le bleu du ciel fondu au blanc des édifices. Féérie de l'oeil flou qui cherche le focus. La myopie baroque réécrit le paysage.

Montréal, 2h23, le matin. Meknès, petit brasier virtuel. Souffler des mots pour faire apparaître les flammes.

La Juvonirique

Publié dans Climats

Commenter cet article

La Juvéniste 18/07/2005 02:21

D'accord avec ta "vision. de la myopie qu'il m'est arrivé, dans un très vieux texte humoristique (rare chez moi!), de décrire (la petite chose s'intitulait "les carnets de Myope").
Peut-être les feux de Meknès sont-ils l'oeuvre d'un dragon myope? Qui sait....

walsong 17/07/2005 12:41

Etant myope telle une taupe en son terrier, je puis te dire que parfois celle-ci a du charme... Tu retires ta correction occulaire et tu découvre le mot vrai, l'image fondamentale (le coeur de la chose) tout le reste n'est que l'aura brumeux de sa trace dans l'espace.
Alors comme ça, on triche avec mon jeu AI? Mais Khôl n'est pas une mot français, alors il ne l'a pas assimilé (petite maligne va, qui se sert de ses voyages pour réussir le jeux)
Bises de la dragonne à J et L